Quiconque souhaite comprendre comment le CBD fonctionne ne peut faire l'impasse sur le système endocannabinoïde. Il fait partie du système nerveux et permet au CBD d'interagir avec le corps. Le système est constitué de récepteurs sur lesquels les cannabinoïdes se fixent et déclenchent divers effets.

Qu'est-ce que le système endocannabinoïde ?

Le système endocannabinoïde, alias SEC, peut être vu comme un système de communication, qui fonctionne entre le cerveau humain et le corps. Il régule divers processus dans l’organisme et influence ainsi le bien-être. On connaît aujourd’hui une grande palette de fonctions et des mécanismes d’action, notamment dans le domaine des émotions et de notre humeur. C’est précisément dans ce domaine que l’on espère avoir enfin trouvé une nouvelle approche thérapeutique complémentaire : les cannabinoïdes externes, comme ceux issus de la plante de chanvre, peuvent être utilisés comme alternative complémentaire et de soutien pour différentes thématiques, afin de ramener le calme et la détente de la nature dans notre quotidien stressant.

Le système endocannabinoïde en tant que système de communication

Quand a-t-il été découvert?

Le système est relativement nouveau d’un point de vue scientifique – on a découvert le premier récepteur cannabinoïde en 1988 [1] –5 années plus tard, en 1993 ce fut le tour du deuxième récepteur du système de signalisation [2].Au fur et à mesure des années le système a été encore et toujours plus étudié en ce qui concerne sa fonction et ses effets – mais il faut préciser que nous sommes encore loin d’une élucidation complète de ce système. Cependant, des nouvelles découvertes font surface constamment et elles nous informent des fonctions importantes du système endocannabinoïde.

Un bond dans l'histoire du SEC

La plante de chanvre est l'une des plus anciennes plantes cultivées de l'humanité. Les égyptiens et bien d’autres avaient déjà conscience des propriétés bienfaisantes de la plante de cannabis. Ils purent observer les effets de la consommation de cette plante. En ces temps il s’agissait d’un produit domestique bien établi. Nous sommes aujourd’hui parvenu à fabriquer des produits naturels de haute qualité à partir d’une ressource depuis longtemps éprouvée.

La plante de chanvre lui donne son nom

Ce que beaucoup ignorent : ce furent bel et bien les cannabinoïdes de la plante de cannabis, qui menèrent à la découverte du système endocannabinoïde dans l’organisme humain. Après tout, on partait du principe que si la prise de cannabinoïdes générait diverses réactions, il devait bien y avoir un système ainsi que des récepteurs correspondants.

Que fait le système endocannabinoïde ?

La fonction principale du SEC consiste à maintenir l’homéostasie au sein du corps humain . [3]. La deuxième activité fondamentale du système est de moduler la joie, l’énergie et le bien-être [4]. Si le mode de fonctionnement normal du système des neurotransmetteurs est perturbé, les fonctions des organes peuvent être mises à mal – comme, entre autres, les fonctions immunitaires et intestinales [5].

Structure du système endocannabinoïde

Le système endocannabinoïde est constitué des éléments suivants :

  • Récepteurs
  • Cannabinoïdes
  • Enzymes

Des enzymes veillent à ce que les endocannabinoïdes utilisés soient recyclés dès qu’ils ne sont plus nécessaires dans le système de signalisation[5]. Parmi ces enzymes, on trouve :

  • DAGL-α
  • DAGL-β
  • NAPE
  • MAGL[4]
  • FAAH

Parmi les cannabinoïdes, on distingue les cannabinoïdes endogènes et exogènes. Les cannabinoïdes endogènes (endocannabinoïdes) sont produits par le corps lui-même – tandis que les cannabinoïdes exogènes sont administrés de l’extérieur.

Cannabinoïdes endogènes

Cannabinoïdes exogènes

Arachidonyléthanolamide Cannabinoïdes de la plante de chanvre, comme le CBD, le THC ou le CBG
2-Arachidonylglycérol  

Lorsque les cannabinoïdes se lient aux récepteurs du SEC, différentes réactions sont déclenchées. Les domaines suivants peuvent être influencés/atteints :

  • L'humeur
  • L'énergie
  • L'équilibre hormonal
  • L'activité cérébrale
  • Les perceptions sensorielles négatives
  • Les fonctions osseuses [4]

Où se trouvent les récepteurs endocannabinoïdes ?

Même sans avoir jamais été en contact avec une plante de cannabis, chaque organisme humain possède des récepteurs endocannabinoïdes. Ceux-ci sont répartis dans tout le corps et peuvent, selon leur emplacement, réagir différemment et provoquer des réactions correspondantes. On pense souvent, à tort, que ces récepteurs se trouvent exclusivement dans le cerveau. Ce n’est pas tout à fait vrai, car des récepteurs ont également été découverts entre-temps dans diverses glandes, dans les cellules immunitaires ainsi que dans l’appareil digestif [4].

Types des récepteurs cannabinoïdes

Dans la recherche, deux types de récepteurs cannabinoïdes sont jusqu’ici connus, les récepteurs CB1 et le CB2. Le récepteur 1 cannabinoïde se trouve principalement dans le cerveau. Le récepteur 2 cannabinoïde est principalement présent dans le système nerveux périphérique. [4].

Voici comment fonctionne le système endocannabinoïde

Les récepteurs et cannabinoïdes du réseau de signalisation garantissent le bon fonctionnement du système endocannabinoïde. Voici comment l’on peut s’imaginer les choses plus simplement : les récepteurs sont comme des serrures. Ceux-ci sont placés à de nombreux endroits du corps, sur les cellules. Les cannabinoïdes, qu’ils soient exogènes ou endogènes, virevoltent dans le corps comme des clés. Ils viennent se fixer sur les récepteurs et déploient ainsi leurs multiples effets. [6].

Le système endocannabinoïde fonctionne selon le principe de la clé et de la serrure. Chaque fois qu’une clé s’insère dans une serrure, cela provoque une réaction.

Dans chaque partie du corps, le SEC remplit différentes tâches – avec un objectif unique : le maintien de l’homéostasie. En cas de divers troubles, une influence spécifique sur le système peut être bénéfique. Comme par exemple en inhibant la dégradation des endocannabinoïdes ou en apportant des cannabinoïdes végétaux, comme ceux de la plante de chanvre. Ils peuvent influencer la concentration d'endocannabinoïdes de l'extérieur - et donc être utiles[5].

On connaît aujourd'hui environ 200 substances de type endocannabinoïde[5].

Le système endocannabinoïde et ses endocannabinoïdes

Les cannabinoïdes les plus connus sont le CBD et le THC

Il est désormais établi que les cannabinoïdes ont un effet sur le corps humain. Néanmoins il convient de préciser, que ces effets peuvent être complètement différents : la réponse dépend de différents facteurs, comme le nombre de récepteurs cannabinoïdes ou le statut des récepteurs endogènes propres.

En comparaison avec le THC, aussi connu sous le nom de Delta-9-Tetrahydrocannabinol, le CBD ne fait pas "planer“ – les effets psychoactifs restent ainsi exclus. Tout comme les effets secondaires embêtants comme un énorme appétit. Aujourd'hui, le CBD peut être consommé séparément du THC et peut donc être acheté en toute légalité.

Comment fonctionne le CBD ?

Le cannabidiol (CBD) interagit à travers le SEC avec le corps. Lorsque les substances actives de la plante rencontrent les récepteurs correspondants du propre corps, différentes réactions sont déclenchées. Celles-ci peuvent influencer le bien-être - et contribuer à une sensation de détente. Le CBD ne remplace toutefois pas les cannabinoïdes produits par l'organisme.

Les endocannabinoïdes dans la recherche actuelle

De plus en plus de groupes de recherche s'intéressent aux cannabinoïdes et à leurs effets sur le système endocannabinoïde de l'organisme. Entre-temps, nous en savons certes déjà pas mal sur les effets et les interactions entre les composants - mais la plante de chanvre offre, outre le CBD et le THC, quelques autres cannabinoïdes aux propriétés différentes, dont les effets sur le SEC doivent encore être étudiés. Il y a donc toujours de nouvelles découvertes à faire.

Conclusion

Le système endocannabinoïde est présent dans le cerveau et le système nerveux de toutes les espèces de mammifères. Il s'agit de l'un des systèmes biologiques les plus étendus du corps et il joue un rôle clé dans l'établissement et le maintien de l'équilibre corporel. Des fonctions physiologiques essentielles à la survie, telles que le sommeil, le comportement alimentaire et l'humeur, sont régulées par ce système. Des influences extérieures, comme le stress, peuvent perturber les fonctions physiques. Le système endocannabinoïde veille à ce que l'équilibre interne soit maintenu malgré les changements extérieurs. Les produits à base de CBD peuvent soutenir le système depuis l'extérieur.

Sources

[1] Devane, W. et al. (1988). Determination and characterization of a cannabinoid receptor in rat brain. Mol Pharmacol. 1988 Nov;34(5):605-13. PMID: 2848184.Téléchargement du 17. Mai 2021, de [Sources]

[2] Munro, S. et al. (1993). Molekulare Charakterisierung eines peripheren Rezeptors für Cannabinoide. Nature 365, 61–65 (1993). https://doi.org/10.1038/365061a0. Téléchargement du 17. Mai 2021, de [Sources]

[3] Sallaberry, C. & Astern, L. (2018). The Endocannabinoid System, our universal regulator. Journal of Young Investigators. 34 (6). S. 48-55. Téléchargement du 17. Mai 2021, de [Sources]

[4] Leinow, L. & Birnbaum, J. (2019). Heilen mit CBD. Das wissenschaftlich fundierte Handbuch zur medizinischen Anwendung von Cannabidiol. Riva Verlag: München.

[5] Grotenhermen, F. (2017). Endogene Cannabinoid und das Endocannabinoidsystem. Springer Reference Psychologie book series. Téléchargement du 20. Mai 2021, de [Sources]

[6] Patel, R. (2019). Gesund mit CBD Öl. Das Wundermittel gegen Stress, Schmerzen, Schlafstörungen und mehr. Dorling Kindersley Verlag: München.