Le chanvre est une plante très complexe. Elle contient de nombreuses substances végétales ayant un éventail d'effets très variés sur l'organisme. Et une découverte est venue soudain bouleverser le monde de la science il y a deux décénies. En effet, les scientifiques ont découvert que le corps humain possède un système endocannabinoïde composé de récepteurs cannabinoïdes. Ils sont situés aux quatre coins du corps et interagissent avec les cannabinoïdes produits par l'organisme, ainsi qu'avec les cannabinoïdes de source extérieure, les phytocannabinoïdes. Même si l'on est encore loin d'avoir tout découvert sur le système endocannabinoïde dans le corps humain, il est certain que les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2 existent et qu'ils peuvent interagir avec celui-ci et influencer le corps.

Bestseller
Huile de CBD Extrait naturel Premium 5%
Évaluation:
(18)
  • Huile de CBD à spectre complet Bio
  • 500 mg de CBD avec 10 ml
  • Saveur de noix douce
  • Huile de graines de chanvre bio
  • Bien-être et vitalité

Que font les récepteurs cannabinoïdes ?

Les récepteurs cannabinoïdes sont en fait les points d'action du système endocannabinoïde corporel. Les récepteurs se situent au niveau du cerveau et des cellules nerveuses. Ils stimulent différents transmetteurs, qui influencent notre sommeil, les douleurs, le cerveau et le bien-être général.

Le corps produit lui-même des endocannabinoïdes. Par conséquent, les récepteurs sont capables d'interagir avec les endocannabinoïdes. Malheureusement, il arrive que le corps perdre son équilibre et produise moins d'endocannabinoïdes qu'à l'habitude. Cela signifie qu'une prise de cannabinoïdes extérieurs est nécessaire, afin que les récepteurs reçoivent suffisament de cannabinoïdes et que les processus corporels puissent être harmonisés et régulés.

Comment les récepteurs sont-ils alimentés ?

Il faut faire la différence entre les cannabinoïdes endogènes et exogènes. Les cannabinoïdes sont produits par le corps. En effet, "endo" signifie "origine corporelle". Ils sont entre autres responsables de l'humeur, du sommeil, des douleurs et aussi de l'appétit.

Les cannabinoïdes exogènes sont quant à eux administrés notamment via l'alimentation. Ils sont surtout présents dans le cannabis, comme le CBD ou le THC. Lorsqu'ils sont ingérés, ils communiquent avec les récepteurs CB1 et CB2 et ont un effet psychologique et physique sur le corps.

Les endocannabinoïdes

Les endocannabinoïdes sont produits par le corps et se forment à partir des acides gras corporels, comme l'acide gras oméga-3.

Les endocannabinoïdes les plus connus sont:

Anandamide: le premier endocannabinoïde découvert par les chercheurs. Les scientifiques ont choisi le mot "Ananda", qui signifie bonheur. L'anandamide joue un grand rôle, en particulier pour la régulation des douleurs et de l'appétit.

2-Arachidonylglycérol: Le 2-Arachidonylglycérol est lui aussi un cannabinoïde propre à notre corps, qui stimule les deux récepteurs. Les chercheurs ont réussi à le repérer chez des rats, dans les poumons, le foie, la rate ainsi que dans les reins et au niveau du cerveau.

Les endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs à court terme. Cela signifie qu'ils sont synthétisés seulement quand le corps en a vraiment besoin. Il reste de nombreuses recherches à mener sur le système endocannabinoïde. Toutefois, le scientifique Ethan Russo est convaincu qu'une production défaillante d'endocannabinoïdes par le corps est la cause de nombreuses maladies. Il n'exclue pas non plus un lien entre les douleurs et la fibromyalgie et le système endocannabinoïde.

Ne manquez plus aucun article!

Vous recevrez régulièrement de nouveaux articles intéressants, des offres, des codes de réduction, des informations sur les produits ainsi qu'un bon d'achat de 5€ sur votre prochaine commande.

Les cannabinoïdes exogènes

Les opposés des endocannabinoïdes sont les cannabinoïdes exogènes, comme par exemple le CBD ou le THC. Ils sont consommés par le corps et ne peuvent donc pas être produits par le corps lui-même. Et c'est grâce à ces cannabinoïdes exogènes (extérieurs), que les récepteurs CB1 et CB2 interagissent et que le système endocannabinoïde du corps est activé et peut travailler de manière netemment productive.

Parmi les principaux cannabinoïdes exogènes, on peut citer :

Le CBD: Le CBD agit surtout comme un inhibiteur de la dégradation de l'anandamide. Le CBD n'a aucun effet psychoactif, mais il est une aide importante au niveau physiologique. Le CBD peut être utilisé de manière complémentaire pour augmenter le bien-être dans de nombreuses maladies. C'est pourquoi le CBD est très apprécié en cas de tensions, de troubles du sommeil, de déséquilibres émotionnels ou encore d'anxiété et est désormais adopté par de nombreuses personnes.

Le THC: Le THC se fixe sur les deux récepteurs, mais surtout sur le récepteur CB1. L'effet du THC est plutôt psychologique, mais il peut aussi être une aide importante en cas de douleurs, de perte d'appétit, de glaucome, d'asthme ou de nausées. Lorsqu'il est pris avec du CBD, le THC a même un effet symbiotique sur le corps et l'organisme.

Les récepteurs CB1

Les récepteurs CB1 ont été découvert pour la première fois en 1990. Ils sont surtout présents dans le cerveau, mais ils se situent aussi dans le système nerveux central ainsi que dans les organes. Le récepteur CB1 fixe principalement le THC et il est responsable de la mémoire, de l'humeur, de l'appétit ainsi que du sommeil et des douleurs. Cela signifie que le récepteur CB1 est avant tout important en cas de douleurs chroniques et de dépressions. Les transmetteurs s'activent alors pour combattre ces symptômes.

Les récepteurs CB2

Les récepteurs CB2 ont été découverts dans le corps humain seulement en 1993. Ceux-ci sont présents dans tout le corps, notamment au niveau intestinal mais aussi des organes. Les récepteurs CB2 sont aussi présents à l'intérieur du cerveau, mais en quantité moindre par rapport aux récepteurs CB1.

Les récepteurs CB2 ont pour fonction principale de maîtriser les inflammations et de freiner leur apparition. L'inflammation est un mécanisme de défense de notre organisme. Cependant, il arrive que le corps réagisse trop bien et que l'inflammation se propage rapidement. La coopération des cannabinoïdes et des récepteurs CB2 permet alors d'inhiber ces inflammations afin qu'elles ne se propagent pas davantage.

Existe-t-il d'autres récepteurs cannabinoïdes ?

À ce jour, les chercheurs ne sont pas parvenus à identifier d'autres récepteurs cannabinoïdes dans le corps humain. Cependant, là aussi, la recherche en est encore à ses débuts. Il est toutefois tout à fait possible que d'autres récepteurs CB soient encore présents dans notre corps. Il faudra toutefois attendre encore quelques années avant d'en savoir plus. La recherche a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine.