Le THC et le CBD sont des phytocannabinoïdes naturels et présents dans la plante de chanvre. Ils sont depuis longtemps connus et ont pu faire leurs preuves face aux divers problèmes sur le plan de la santé. Le cannabigérol, ou CBG, est un autre cannabinoïde de la plante de chanvre qui possède des propriétés également positives. Son grand potentiel est malheureusement bien souvent ignoré. Cet article vous apportera une définition du CBG, son fonctionnement ainsi que ses avantages pour la santé.

Évaluation:
(6)
  • CBG bio à spectre complet
  • 500 mg de CBG pur activé pour 10 ml
  • Pour les moments stressants
  • Avec de l'huile de graines de chanvre bio
  • Goût amer naturel
  • Pour une belle peau
10 ml
31,37 € 36,90 €

Le CBG, une autre substance du chanvre

Le CBG fait bien partie des autres molécules que l'on trouve dans le chanvre. Et comme la centaine d'autres cannabinoïdes, il peut également être extrait de la plante. Il s'agit en fait du tout premier cannabinoïde de la plante. En effet, le CBG est alors formé à partir de l'acide CBG et du CBGA et continue à se développer en THC et CBD. Il sert ainsi de base aux composants importants, à savoir l'acide cannabidiolique, l'acide cannabichromique et l'acide tétrahydrocannabinolique. Le CBG est surtout présent dans les jeunes plants de cannabis et dans ceux qui ne sont pas encore arrivés à maturité. Plus la plante vieillit, moins elle contient de CBG, car c'est à ce moment-là qu'il est transformé en THC et en CBD. À la différence des autres, le cannabigérol peut seulement être extrait des jeunes plants de chanvre, car c'est là qu'il est le plus présent.

Même si le CBG ne jouit pas encore d’une grande popularité, il possède de nombreux avantages et a des effets intéressants sur la santé. Il peut notamment agir de manière très positive sur certaines douleurs. De toute évidence, une plus grande attention devrait être accordée à ce cannabinoïde.

Comment est fabriqué le CBG ?

Le cannabigérol se trouve principalement dans les jeunes plantes qui ont atteint l'âge d'environ 6 semaines. Pour produire du CBG, celui-ci peut également être extrait des graines de chanvre, bien qu'on le trouve ici en très faible quantité. Le cannabinoïde est alors obtenu à partir du chanvre alimentaire par un mode d'extraction spécial. Enfin, il est mélangé à de l’huile de graines de chanvre, un support idéal avec un excellent profil d’acides gras, pour former l’huile de CBG

Quelle est la différence entre le CBD et le CBG ?

Le cannabigérol est pratiquement le premier stade du CBD. Cela signifie que les jeunes plants de cannabis contiennent une grande quantité de CBG, qui est ensuite transformé en CBD sous l'effet de la chaleur du soleil et du processus de séchage. Même si le CBG est le prémisse du CBD, il existe quelques différences dans les effets. Celles-ci sont certes relativement faibles, mais elles signifient que l'on doit évaluer si le CBD ou le cannabigérol (CBG) est meilleur pour résoudre ses problèmes.

Le CBG a par exemple un effet très positif sur les peaux à problèmes, le sommeil et l'humeur, mais il est moins utile pour les troubles intestinaux et digestifs ou pour le traitement de la douleur. Le CBG serait utile en cas de troubles oculaires, comme le glaucome. Cela s'explique par le fait que le cannabigérol peut faire baisser la pression intraoculaire et assurer ainsi l'écoulement du liquide lacrymal. Les études n'ont pas encore permis de constater ce phénomène avec le CBD. Le CBG doit également être utilisé comme soutien en cas de nausées. Contrairement au CBD, le CBG stimule l'appétit. En général, il est certainement avantageux de consommer les deux phytocannabinoïdes, car ils sont particulièrement efficaces ensemble grâce à des effets de synergie spéciaux.

Utilisation du CBG

Les personnes ayant une peau squameuse ou des problèmes oculaires ont souvent recours au cannabigérol. Grâce à ses effets antioxydants, il protège et soigne les cellules nerveuses. Comme le CBG est un produit naturel, il n'entraîne généralement pas d'effets secondaires. De plus, il ne crée pas de dépendance et, comme on peut le lire sur de nombreux forums, les personnes souffrant de problèmes oculaires sont convaincues par le CBG. Il s'utilise de différentes manières, le mieux étant de l'avaler sous la langue. Le CBG a un goût légèrement amer par rapport à l'huile de CBD. Il peut également être appliqué sur la zone concernée, ce qui s'est avéré particulièrement efficace pour les peaux squameuses.

Dosage de l'huile de CBG

Comme pour l'huile de CBD, il convient de se référer à la notice d'emballage de l'huile de CBG. Ici aussi, il convient de commencer par une petite dose, qui peut ensuite être augmentée progressivement. Ainsi, le corps peut s'habituer lentement au cannabigérol et il n'y a généralement pas d'effets secondaires.

Effets secondaires de l’huile de CBG

Si l'huile de CBG est utilisée correctement, les effets secondaires sont rares. Si le dosage est trop élevé, des nausées et des vomissements peuvent survenir. La diarrhée n'est pas non plus à exclure.

Différentes doses ont été testées dans le cadre d'études et de recherches et la dose thérapeutique maximale est de 300 mg de CBG par kilogramme de poids corporel. Cela signifie qu'une personne pesant 80 kg peut prendre jusqu'à 24 grammes de CBG. Cela correspond à environ 5 cuillères à soupe, qu'aucun être humain ne consomme en règle générale. De plus, la substance active n'a alors plus d'utilité thérapeutique. Car ici aussi, la quantité ne fait pas toujours la différence.

Stockage de l'huile de CBG

L’huile de CBG devrait être stocké à l’abri de la lumière et des changements de températures. Il faut faire attention, que le flacon soit bien fermé après chaque utilisation. C'est la seule façon de garantir que l'huile ne puisse pas s'oxyder. Par ailleurs, il ne faut pas oublier que le CBG est enrichi d'une huile de base. Celle-ci présente généralement une date de péremption. En fonction de l'huile porteuse utilisée pour l'huile CBG, les gouttes de CBG sont censées être consommées avant cette date.