Les migraines et autres maux de tête font partie des pathologies les plus communes en France. Les données montrent qu'environ 40% de la population souffre de temps à autre de maux de tête. Près de la moitié des interrogés se plaint d'avoir souffert au moins une fois de maux de tête dans l'année. De plus, une personne sur dix souffre de migraines et cela touche davantage les femmes que les hommes. Les maux de tête et les migraines ne sont pas des effets marginaux. Ils concernent de nombreuses personnes qui en souffrent au quotidien.

Bestseller
CBDVITAL Naturextrakt Premium 10% - Vorderansicht
Évaluation:
(35)
  • Huile de CBD à spectre complet Bio
  • 1000 mg de CBD avec 10 ml
  • Goût noisette
  • Huile de graines de chanvre bio
  • Bien-être et vitalité

Les personnes qui souffrent de temps à autre de maux de tête s'en sortent très bien avec les anti-douleurs en vente libre comme l'aspirine ou le paracétamol. Si cela devient récurrent, les personnes concernées doivent trouver d'autres moyens de combattre la douleur. En effet, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, dont font partie, outre l'ASS, l'ibuprofène et le diclofénac, ne devraient pas être utilisés de manière permanente. Ils peuvent sinon endommager la muqueuse gastrique et entraîner des effets secondaires inquiétants. La Société allemande de la migraine et des maux de tête (DMKG) recommande donc de respecter les points suivants lors de la prise de médicaments contre les maux de tête et la migraine :

  • Dix jours par mois au maximum
  • Au maximum pendant trois jours consécutifs

Ces directives ne visent pas uniquement à prévenir les effets secondaires d'une prise trop fréquente d'analgésiques. En effet, l'abus d'analgésiques peut également entraîner des maux de tête. Les experts parlent alors de céphalées induites par les médicaments. Afin d'éviter leur apparition, vous ne devriez prendre des analgésiques que lorsque cela est inévitable. Sinon, vous pouvez aussi soulager les maux de tête avec des produits naturels.

Les alternatives naturelles face aux anti-douleurs

Si vous souffrez de maux de tête, il n'est pas toujours nécessaire de recourir à des analgésiques tels que l'aspirine, l'ibuprofène et autres. De nombreuses substances naturelles soulagent également la douleur et n'ont que peu ou pas d'effets secondaires.

Nos experts CBD VITAL se réjouissent de vous entendre et se feront un plaisir de vous aider !

Vous pouvez nous contacter du lundi au vendredi de 08h à 17h.

Mail
Écrivez-nous un message Formulaire de contact
Appelez-nous
Appelez-nous 08 00 94 17 01

Se soigner avec les bienfaits des plantes

Les herbes et les tisanes, huiles, extraits, huiles essentielles ou jus qui en sont issus font partie des médicaments et des remèdes les plus anciens. Il n'est donc guère surprenant qu'il existe une multitude de plantes capables de soulager les maux de tête :

  • La menthe poivrée: Des études ont démontré que l'huile de menthe poivrée est aussi efficace contre les maux de tête que le paracétamol, par exemple. Appliquez généreusement sur le front et les tempes l'huile contenant au moins 10% de menthe poivrée. L'effet se fait déjà sentir au bout de 15 minutes environ. Vous pouvez également répéter le traitement si nécessaire. Plusieurs ingrédients sont probablement responsables de l'effet analgésique de l'huile de menthe poivrée.
  • La lavande: L'infusion de fleurs de lavande est efficace contre les maux de tête légers, tandis que l'huile essentielle de lavande peut également aider à soulager les maux de tête sévères et les migraines. Pour ce faire, frottez quelques gouttes d'huile de lavande pure sur votre lèvre supérieure et respirez son parfum. Vous pouvez également appliquer de la lavande directement sur le front.
  • Le gingembre: Le gingembre favorise la circulation sanguine et peut ainsi soulager les maux de tête et même les migraines. Si le goût piquant ne vous dérange pas, vous pouvez également râper un centimètre de racine de gingembre dans un verre de jus de fruits ou de légumes et le boire.
  • L'ergot de seigle: Existe sous forme de capsules et devrait être utilisé pendant au moins 3 mois.
  • La vanille: Les gousses de vanille contiennent de l'huile essentielle d'eugénol, qui a un effet analgésique et vasodilatateur. Chauffez de l'huile de vanille pure dans un diffuseur de parfum et mélangez de l'extrait de vanille avec de l'eau et buvez lentement la solution obtenue par petites gorgées !

Quels aliments et nutriments en cas de maux de tête et migraine ?

De nombreuses substances vitales dites "orthomoléculaires" peuvent aider à prévenir les crises de migraine et de maux de tête. Il s'agit de substances normalement contenues dans l'alimentation et absorbées par le corps à partir de celle-ci. Dans certaines circonstances, la dose régulière n'est toutefois pas suffisante et une carence apparaît, ce qui entraîne l'apparition ou l'aggravation de troubles existants. En ce qui concerne les migraines et les maux de tête, certaines substances orthomoléculaires sont connues et leur prise peut entraîner un soulagement des symptômes.

Le magnésium

Le magnésium joue un rôle important dans de nombreux processus métaboliques de l'organisme. Une carence peut entraîner non seulement de la fatigue et des crampes musculaires, mais aussi une augmentation de la fréquence des crises de migraine et des maux de tête. Une supplémentation en magnésium de 150 mg deux fois par jour pendant environ 2 à 3 mois peut réduire l'intensité et la fréquence des problèmes de migraine.

Les vitamines B

Les vitamines B sont une grande famille de substances que le corps ne peut pas produire lui-même et qu'il doit donc absorber via l'alimentation.

La vitamine B2, également appelée riboflavine, est importante pour le métabolisme énergétique au sein des cellules. Des chercheurs ont trouvé des preuves que la migraine est peut-être liée à un défaut génétique qui affecte les réserves d'énergie des cellules nerveuses. La prise de vitamine B2 peut aider à compenser ce phénomène et ainsi à prévenir le nombre et l'intensité des crises de migraine. Cette vitamine importante est contenue dans les produits carnés et laitiers ainsi que dans les produits à base de céréales complètes. Un dosage raisonnable de vitamine B2 se situe entre 100 et 200 mg par jour.

La coenzyme CoQ10

En médecine orthomoléculaire, les migraines sont dues à un manque d'énergie dans les cellules du corps. Les micronutriments qui soutiennent le métabolisme énergétique de la cellule sont donc importants. Le coenzyme Q10 (ubiquinone) est un transmetteur d'électrons dans la chaîne respiratoire et est donc particulièrement important. Les dosages idéaux se situent entre 60 et 100 mg par jour.

Des chercheurs ont également démontré que le cerveau subit un stress oxydatif accru pendant une crise de migraine. Ce stress augmente lorsque les produits métaboliques oxygénés s'accumulent dans les cellules. Les radicaux libres sont particulièrement dangereux. Ils sont très réactifs et détruisent ainsi d'autres composés dans la cellule. Heureusement, il existe des antioxydants qui neutralisent les radicaux libres en se liant à eux. Les vitamines C et E, ainsi que la coenzyme Q10, font partie des capteurs de radicaux les plus populaires et les plus répandus.

Ne manquez plus aucun article!

Vous recevrez régulièrement de nouveaux articles intéressants, des offres, des codes de réduction, des informations sur les produits ainsi qu'un bon d'achat de 5€ sur votre prochaine commande.

Les médecins observent également souvent un taux élevé d'homocystéine en association avec les migraines. Cet acide aminé est un sous-produit des processus métaboliques. Mais si sa dégradation est perturbée, il s'accumule dans le sang, où il augmente le risque de maladies cardiovasculaires et de migraine. Les vitamines B6, B12 et l'acide folique favorisent la dégradation de l'homocystéine et peuvent faire baisser son taux dans le sang. Dans de nombreux cas, cela s'accompagne également d'une réduction des crises de migraine pouvant aller jusqu'à 50 %. La vitamine B12 se trouve exclusivement dans les produits d'origine animale (lait, viande, fromage). Les personnes qui sont végétaliennes ont donc un risque fortement accru de carence en vitamine B12. Elles devraient donc s'informer suffisamment tôt sur les compléments alimentaires possibles.

Faire baisser l'histamine

Des taux élevés d'histamine peuvent être un facteur déclenchant dans les migraines. Des micronutriments spéciaux agissent comme cofacteurs de la diaminooxydase et soutiennent ainsi la dégradation de l'histamine. Il s'agit notamment de la vitamine B6 et du cuivre. En outre, des doses idéales de vitamine C peuvent faire baisser le taux d'histamine. D'ailleurs, de nombreux médicaments et aliments peuvent avoir une influence négative sur le taux d'histamine. Si vous souffrez d'une intolérance à l'histamine, les mesures décrites précédemment sont doublement importantes. Si vous avez besoin d'analgésiques classiques en cas d'intolérance à l'histamine, recourez exclusivement à l'ibuprofène.

Autres conseils en cas de migraines et maux de tête :

  • Boire beaucoup d'eau
  • Du café (Espresso) – la caféine contenue peut aider
  • Dépister les allergies et les intolérances alimentaires
  • Prendre des mesures préventives
  • Vous le savez, «Les pommes c'est bon pour la santé». Le fait de manger une pomme par jour a des effets positifs sur les symptômes de la migraine.