Que ce soit planifié ou non, à partir du moment où une femme tient entre ses mains un test de grossesse positif, cette dernière a une énorme responsabilité sur les épaules. La plupart des futures mères développent immédiatement une connexion avec leur enfant à venir et protéger la vie de cet être devient leur mission principale. Il est bien connu de manière générale qu’une grossesse implique un renoncement total à la consommation de tout ce qui est alcool, cigarettes et drogues. Un bon nombre de femmes renoncent même aux boissons caféinés durant leur grossesse, car les répercussions sur le fœtus ne sont pas exactement connues. Respecter ces recommandations évidentes n‘est pas un problème pour la plupart des femmes. Elles peuvent néanmoins être en proie aux inquiétudes lorsqu’il s’agit de prendre des médicaments et des compléments alimentaires. Les femmes enceintes sont très facilement tracassées par les notices, qui pour la majeure partie d’entre elles, ne formulent pas de recommandation claire. Les médicaments font rarement l’objet d’études et d’essais auprès des femmes enceintes. Par conséquent, une consommation sans risques ne peut pas être prouvée. Il existe depuis longtemps désormais des préparations au CBD qui promettent notamment un soulagement de certaines douleurs liées à la grossesse. Voici la question qui se pose alors pour les futures mères : La consommation de CBD est-elle sans risques pour moi lors de ma grossesse et surtout vis-à-vis de mon enfant ?

Qu’est-ce que le CBD ?

Pour simplifier, on pourrait dire du CBD, qu’il est l’homologue du très connu THC. Cette comparaison cloche certes un peu, mais elle vient du fait que le cannabinoïde CBD, contrairement au THC, n’a pas ou quasiment pas d’effet psychoactif. Les deux cannabinoïdes sont extraits de la plante de chanvre femelle, également connue sous le nom de plante de marijuana. La consommation de substances contenant du CBD, comme par exemple les huiles de CBD, ne procure pas au corps la sensation « planante » et ne rend pas « stone ». Même si le CBD a un impact sur le système nerveux en contribuant notamment à détendre et atténuer les douleurs, les effets sur l’état mental si infimes, que la distribution et l’achat d’huiles de cbd, de capsules et compagnie est totalement légal. La raison pour laquelle les cannabinoïdes de notre corps peuvent agir dans notre corps est dû au fait que l’on dispose déjà tous d’un système endocannabinoïde. La consommation de cannabinoïdes et les effets produits sont pour ainsi dire déjà naturels.

Les domaines d’application du CBD et ce que cela veut dire pour les femmes enceintes

Le CBD a des effets anti-inflammatoires, anti-douleurs et protecteurs des cellules. Prendre du CBD contribue à un bon sommeil et permet de combattre les nausées des débuts de grossesse. Les troubles nerveux et myopathies peuvent être traitées à l’aide du CBD. Diverses études montrent aussi déjà des résultats positifs dans la lutte contre le cancer. Il est ainsi possible d’envisager le CBD comme un véritable remède miracle, car il n’y a presque pas d’effets secondaires. Le seul problème : les études ont eu lieu jusqu’à maintenant presque uniquement en laboratoire. Des études longues sur les êtres humains ne sont pas encore disponibles. Le CBD est certes une substance légale, mais il est pratiquement impossible de faire pousser une plante de marijuana sans produire en même temps du THC. C’est la raison pour laquelle les études dans ce domaine subissent quelques obstacles avant même d’être autorisées. La recherche sur le CBD n’en est qu’à ses débuts, mais déjà de nombreux effets positifs sont connus. Le THC pendant une grossesse aurait selon quelques études un impact négatif sur de développement du système nerveux et sur le cerveau de l’enfant à naître. Ce qui semble logique si l'on considère le mode d'action psychoactif du THC. En revanche, lors de la prise de CBD, aucune substance psychoactive n'a été détectée dans le corps, ce qui laisse supposer que le fœtus dans le ventre de la future mère ne sera pas affecté négativement par la prise.

La prise de CBD pendant la grossesse est-elle vraiment sans danger ?

Il n'est pas possible de répondre clairement à cette question en raison du manque de recherches. Il n'existe pas d'études avec des résultats positifs ou négatifs qui pourraient donner des informations sur l'innocuité de la prise de CBD pendant la grossesse. Cependant, il existe de nombreux témoignages de femmes ayant consommé du CBD durant leur grossesse et la période d'allaitement. Les enfants de ces femmes semblent bien se porter et les femmes elles-mêmes font état d'une grossesse sereine, sans nausées excessives, fringales ou sautes d'humeur liées aux hormones. En fin de compte, la décision de prendre ou de ne pas prendre du CBD pendant la grossesse est laissée à l'appréciation de la femme enceinte. Il va de soi qu'aucune femme ne souhaite mettre en danger son futur bébé ou nuire à son développement. C'est pourquoi la plupart des femmes auraient probablement tendance à renoncer à la prise. On peut toutefois supposer que le CBD est victime d'une mauvaise réputation due à son statut de cannabinoïde. Cette stigmatisation ne doit cependant pas être prise en compte au moment de faire son choix, car elle ne rend en aucun cas justice au CBD. Le THC contenu dans la marijuana est illégal dans la plupart des pays du monde et est donc considéré par beaucoup comme dangereux. Cependant, les effets du CBD sont très différents de ceux du THC et doivent donc être nuancés.

Perspectives et recherche

Comme nous l'avons déjà décrit, il existe déjà des résultats de laboratoire isolés qui confirment les propriétés positives du CBD. La recherche dans le domaine des cannabinoïdes progresse et nous entendrons probablement de plus en plus souvent parler du CBD et de ses multiples utilisations à l'avenir. Mais les femmes enceintes devront peut-être attendre encore longtemps des résultats clairement prouvés. Le problème qui se pose ici est évident : aucune future mère ne se met volontairement à disposition, elle et son enfant, pour la recherche sur les médicaments. Le risque lié à l'incertitude de savoir si la prise de différentes substances peut avoir des effets secondaires négatifs est tout simplement trop grand. Le CBD est cependant une substance naturelle utilisée depuis des siècles par les peuples indigènes. Jusqu'à présent, on ne connaît aucun cas où la prise de CBD a eu des effets nocifs ou même mortels. S'il n'est pas possible d'affirmer avec certitude que le CBD est inoffensif, il n'en reste pas moins que la tendance générale est à la sécurité.