Le cannabidiol, aussi appelé CBD, a été retiré de la liste des substances interdites de l'agence mondiale antidopage. Une excellente nouvelle pour les sportifs, qui peuvent désormais tirer profit des bienfaits du cannabinoïde durant la saison. L'article suivant vous permettra d'y voir plus clair sur cette décision importante.

Le sport séduit les foules et fascine des millions de personnes à travers le monde. Pour beaucoup d'entre nous, vivre au quoitidien sans le sport est inimaginable.

Le CBD et le processus de régénération

Nous sommes tous en proie aux mauvaises expériences, comme des blessures ou des maladies lors de la pratique d'un sport. Ces évènements tragiques ont un impact considérable non seulement sur nos capacités sportives, mais le processus de régénération dure souvent plus longtemps qu'il devrait. En particulier lorsque l'activité sportive dépasse le cadre privé et individuel et que l'on est soumis aux obligations de l'Agence mondiale antidopage (en abrégé AMA), il faut être particulièrement attentif à la médication autorisée ou non pour la récupération physique.

Dans le domaine des sports d'endurance en particulier, que ce soit lors des compétitions ou de l'entraînement quotidien, les athlètes ont tendance à prendre des analgésiques de synthèse. Ceux-ci sont censés contribuer à l'amélioration des performances, soulager les douleurs dues au surmenage et prévenir d'éventuelles courbatures. Très souvent, la prise d'analgésiques - avant ou après le sport - entraîne toutefois des conséquences négatives, comme des problèmes gastro-intestinaux ou du sang dans les selles.

Retiré de la liste des substances interdites

Après plusieurs controverses sur l'autorisation du cannabidiol, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a suivi le souhait des sportifs amateurs et professionnels et a retiré le CBD de la liste des substances interdites. [1]. Par conséquent, les sportives et les sportifs peuvent enfin profiter de l'ingrédient bienfaiteur extrait du chanvre. Grâce à ses nombreuses propriétés, le CBD peut être utilisé pour les blessures sportives, les hématomes, les efforts excessifs, mais aussi pour une régénération globale après l'entraînement.

Bon à savoir : pour les sportives et les sportifs, il est recommandé de consommer exclusivement des huiles de CBD Premium à base d'extrait naturel, qui sont garanties sans THC.

Utilisation du CBD pour les Jeux Olympiques 2024

Depuis que le CBD n'est plus sur la liste des substances interdites, les athlètes des jeux olympiques peuvent également profiter de son utilisation.

„Il faut remercier l'OMS et sa décision d'avoir classifié le cannabidiol sans risques.“, peut-on lire sur Leafly, le portail de connaissances sur le cannabis en tant que produit médical.

Les sportives et sportifs utilisent l'huile de CBD pour faire face à la tension générale lors des compétitions. Réduire son stress peut avoir une influence positive sur les performances sportives. Mais il ne faut pas négliger son impact positif sur la régération. En effet, le CBD peut aider à se remettre plus rapidement d'un effort intensif, afin d'être prêt à affronter le prochain défi. Un atout pour une saison réussie. D'ailleurs, nous avons hâte aux jeux olympiques 2024 à Paris.

Sources

[1] World Anti-Doping Agency. (2021). Prohibited in competition. Cannabinoids. Exceptions. Téléchargement du 29. Juillet 2021 de [Source]

[2] Latour, A. (2018). CBD für olympische Athleten erlaubt. Téléchargement du 29. Juillet 2021 de [Source]

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med.

Auteur

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med.

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med. hat sowohl Genetik als auch Ernährungswissenschaften mit dem Schwerpunkt Ernährungsmedizin studiert. Ihre Doktorarbeit der medizinischen Wissenschaften verfasste sie in dem Bereich der Prävention von kardiovaskulären Risikofaktoren am Universitätsklinikum in...