De nos jours, le nombre de personnes souffrant de problèmes de sommeil ne cesse d'augmenter. Certains se réveillent en sursaut, d'autres n'arrivent pas à trouver le sommeil. Ce manque de sommeil entraîne une perte de concentration chez les personnes concernées ainsi qu'une tendance à l'épuisement voire à terme à d'autres soucis comme la dépression. Le CBD, le cannabinoïde extrait de la plante de chanvre, peut favoriser de manière naturelle le retour à un sommeil de qualité. Car nous avons tous besoin du repos nocturne. 

Un bon sommeil est essentiel pour notre organisme. Il doit être profond et réparateur. Chaque nuit, le corps se repose enfin, ce qui lui permet aussi de puiser l'énergie nécessaire pour le lendemain. En effet, notre quotidien est souvent très rythmé et le sommeil se révèle essentiel pour assurer face aux défis du quotidien. De plus en plus d'études démontrent l'impact négatif du manque de sommeil sur notre santé.

Lorsque le corps ne peut pas bénéficier du repos nocturne, les symptômes suivants apparaissent à court terme :

  • Épuisement
  • Fatigue
  • Problèmes de concentration
  • Faibles performances
  • Troubles de la vue
  • Maux de tête
  • Davantage de tensions
  • Troubles de l'humeur
  • Une tendance plus élevée aux erreurs

Ces symptômes ont déjà des conséquences néfastes sur la vie professionnelle et privée. Le corps et le bien-être en pâtissent et la vie quotidienne représente un défi pour les personnes qui en sont atteintes. Cela nuit fortement à la qualité de vie (Klier, Leuteritz, &Walter et a., 2013, S. 3-5).

À long terme, ces troubles peuvent avoir un impact considérable sur la santé et se traduire par certaines maladies.

Les études actuelles montrent que la durée du sommeil à une influence sur le poids de notre corps. Le risque de surpoids est plus important pour les personnes confrontées à un manque de sommeil. Ces dernières courent alors le risque de tomber dans l'obésité ou d'avoir du diabète de type 2.

Le trio de choc : manger, bouger et dormir

Le surpoids apparaît lorsqu'il y a un écart entre nos dépenses en énergie et nos apports en énergie. Avec une alimentation équilibrée et une activité physique suffisante, il est possible d'y remédier. Un bon sommeil fait également partie d'un mode de vie sain et permet d'avoir l'énergie nécessaire pour faire de l'exercice. En cas de fatigue, l'activité physique spontanée est plus limitée et la température corporelle baisse, entraînant une diminution du métabolisme de base.

En outre, les études montrent que la durée du sommeil chez l'homme a une influence sur la quantité d'hormones régulant l'appétit : le manque de sommeil diminue la concentration de leptine et augmente la concentration de ghréline. Ce qui augmente l'appétit, selon les chercheurs. (Bechthold & Leschik-Bonnet, 2010 & Chaput J-P et al., 2008). D'autres études prévisionnelles sont toutefois encore nécessaires.

La société allemande pour la nutrition indique en revanche clairement que le sommeil, tout comme l'alimentation et l'exercice physique, constitue un pilier important d'un mode de vie sain. Un sommeil suffisant et réparateur permet de normaliser la quantité de leptine et de ghréline. Les gens sont ainsi moins fatigués, moins affamés et plus motivés à faire de l'exercice. Le sommeil devrait donc également faire l'objet d'une attention toute particulière dans le cadre du suivi du poids. (Bechthold & Leschik-Bonnet, 2010).

Le journal médical allemand établit toujours de plus en plus de liens entre certaines maladies et le manque de sommeil. Ce dernier peut même, entre autres, accentuer les douleurs ou augmenter le risque de maladies cardiovasculaires. (Ärzteblatt, 2019).

La régénération et le sommeil sont à l'être humain tout entier ce que le remontage d'une montre est à l'horloge (Arthur Schopenhauer).

En résumé, on peut donc dire que le sommeil influence durablement la qualité de vie et qu'il devrait donc faire l'objet d'une plus grande attention.

Video: Gouttes pour le sommeil - voici comment mieux vous endormir

Le paragraphe suivant décrit exactement ce qui se passe dans le corps au cours du sommeil et les phases par lesquelles il passe.

Un sommeil réparateur pour une bonne qualité de vie

Les longues phases de sommeil profond sans interruption sont appelées sommeil nonREM (REM - Rapid Eye Movement), durant lesquelles l'appareil locomoteur et le cerveau sont tous deux au repos. Celles-ci rechargent nos batteries d'énergie, régénèrent les structures corporelles, maintiennent le système immunitaire fort ou nous gardent tout simplement en bonne santé. En effet, le fait de se tourner et de se retourner la nuit ou de tourner en rond dans ses pensées ne fait pas que nous mettre de bonne humeur, mais aussi nous faire perdre notre énergie vitale.

L'activité cérébrale est la plus forte pendant la phase REM et c'est aussi pendant cette période que l'on rêve le plus. Au cours de la nuit, le corps passe par plusieurs phases de sommeil, chacune d'entre elles ayant une durée différente.

Mais des processus physiologiques périphériques ont également lieu pendant le sommeil. On observe des modifications de la fréquence cardiaque, de la chaleur corporelle ainsi que des phases de contraction et de relaxation musculaires. (Clinique de soins aigus psychosomatiques, psychiatriques et psychothérapeutiques, 2014).

Un sommeil réparateur a une influence positive notammenet sur:

  1. La récupération physique et psychique
  2. Traitement des expériences vécues
  3. Gestion du stress
  4. Consolidation des acquis dans la mémoire à long terme
  5. Soutien les fonctions hormonales
  6. Renforcement du système immunitaire (MediClin, 2014)

Les mythes sur le sommeil

Tout ce qui peut être raconté sur le sommeil n'est pas forcément vrai. Il est important de se mettre moins de pression afin de pouvoir s'endormir de manière réparatrice.

Mythe numéro 1: bien dormir, c'est ne jamais se réveiller la nuit.

Il est normal de se réveiller de temps en temps la nuit, cela fait partie d'un sommeil sain. Si cela se produit de temps en temps, il ne faut pas se décourager.

Un petit conseil : ne vous inquiétez pas si vous vous réveillez la nuit. Il est souvent préférable de ne pas regarder sa montre et d'essayer de se rendormir calmement, sans se laisser perturber ou s'énerver.

Mythe numéro 2: le sommeil ayant lieu avant minuit est le meilleur.

La part de sommeil profond est la plus importante dans le premier tiers du sommeil, quel que soit le moment où l'on s'endort..

Mythe numéro 3: chaque personne a besoin de 8 heures de sommeil chaque nuit.

Là encore, il n'est pas possible de faire une déclaration générale. Cela dépend fortement de l'état et du niveau d'activité de l'individu. On observe que les personnes qui n'ont pas de problèmes de sommeil dorment entre 6 et 12 heures. (MediClin, 2014).

Les mythes sur le sommeil et les troubles du sommeil

L'hormone du sommeil : la mélatonine

La mélatonine, ou hormone du sommeil, joue également un rôle important. Le fait que les gens se sentent fatigués à la tombée de la nuit est principalement dû à cette hormone, la mélatonine, qui a une influence sur le rythme jour-nuit de l'organisme humain.

Dans l'obscurité, la mélatonine entre en action au niveau du cerveau et son action permet donc de s'endormir. À la lumière du jour, la sécrétion de mélatonine est stoppée, ce qui empêche tout endormissement. C'est de là que vient le terme d'"horloge interne". En cas de problèmes de sommeil, la mélatonine peut aider à rétablir l'"horloge interne" et à remettre de l'ordre.

La mélatonine permet également de lutter préventivement contre la fatigue due aux décalages horaires. L'organisme s'adapte ainsi plus facilement aux décalages horaires et retrouve un rythme quotidien régulier. (Herxheimer & Petrie, 2002).

Il faut veiller à ce que la chambre à coucher soit bien obscurcie pendant la nuit. Les sources de lumière gênantes peuvent empêcher le corps de produire suffisamment de mélatonine.

Par ailleurs, il existe des aides alternatives naturelles auxquelles on peut recourir. La plante de chanvre, et plus particulièrement le cannabidiol, un phytocannabinoïde, peut être utile dans ce contexte.

Le CBD, la solution naturelle

Une possibilité naturelle de faire face aux problèmes de sommeil, sans risques de dépendance, est de découvrir le phytocannabinoïde du nom de Cannabidiol. La substance végétale issue de la plante de chanvre est utilisée depuis longtemps dans la médecine naturelle traditionnelle pour améliorer la qualité du sommeil. L'objectif est non seulement d'améliorer la qualité du sommeil (profondeur), mais aussi de prolonger la durée totale du sommeil et de raccourcir le temps d'endormissement. L'huile de CBD Origine NIGHT se révèle utile avec son spectre végétal complet.

En outre, le CBD peut favoriser des rêves plus intenses, ce qui peut protéger contre les cauchemars stressants. Ceci est particulièrement important pour les personnes souffrant de stress post-traumatique.  Même lorsqu'il s'agit de problèmes d'endormissement, qui s'accompagnent d'anxiété et de tension, le CBD se révèle bénéfique. (Wanitschek & Vigl, S.112-113,2018).

Recommandation de consommation pour un sommeil réparateur : 10 gouttes de CBD Origine NIGHT environ 30 minutes avant d'aller se coucher.

Vous pouvez aussi opter pour les gouttes pour le sommeil avec de la mélatonine. Les gouttes contiennent aussi des extraits de mélisse et d'écorce d'orange, qui, avec le décocté de feuilles de chanvre et la mélatonine, contribuent à un bon sommeil. Il est recommandé de prendre 20 gouttes pures ou dans de l'eau, du jus ou du thé, à distance du dernier repas, environ une heure avant le coucher.

Mieux dormir avec le CBD

Autres conseils pour un sommeil réparateur

Pour un sommeil réparateur, il est conseillé d'introduire chaque soir des rituels bons pour s'endormir. Il existe différentes possibilités de les intégrer dans la soirée et de contribuer ainsi à un sommeil sain :

  • Instaurer des heures régulières pour se lever et se coucher
  • Réduire le temps consacré aux siestes à 15-20 minutes
  • Pas de repas lourds à des heures tardives si le métabolisme est sensible
  • Ne pas consommer d'alcool et de nicotine avant d'aller se coucher
  • Éviter les séances de sport intensives, car elles activent la circulation sanguine.
  • Mettre en place des conditions de confort dans la chambre à coucher, et si possible, se passer de télévision ou de distractions.
  • Garder les montres hors de vue directe (Stuck et al., S. 13-16, 2018)

Il est également recommandé de se reposer une heure avant d'aller se coucher pour terminer la journée. Souvent, il est utile de noter ses pensées dans un carnet. On peut y noter les choses importantes ou les choses qui nous préoccupent avant d'aller se coucher et ainsi les répertorier ou passer en revue la journée.

Il arrive souvent que des conflits professionnels ou privés nous traversent l'esprit, ou que nous nous souvenions de dates et d'échéances. En les écrivant, on peut s'endormir tranquillement et ne pas être réveillé par les défis quotidiens.

Des exercices de respiration peuvent également aider à se remettre d'une journée stressante. Il est également recommandé de pratiquer régulièrement la médiation, qui a en outre des effets positifs sur la santé.

Manger équilibré permet de rester en bonne santé et d'être heureux

L'alimentation a aussi un impact sur la qualité de notre sommeil. Il existe certaines combinaisons d'aliments qui, grâce à leurs composants, peuvent favoriser une qualité de sommeil agréable et qui contiennent même, entre autres, de la mélatonine :

Muesli aux flocons d'avoine et aux bananes :
Les vitamines B contenues dans les flocons d'avoine ont un effet positif sur les nerfs. Avec la banane, qui contient du magnésium et détend les muscles, c'est une combinaison optimale pour pouvoir s'endormir en toute tranquillité psychique et physique.

Biscottes au blé complet avec purée d'amandes :
Les glucides complexes contenus dans les céréales complètes font monter lentement le taux de glycémie. Le corps est ainsi agréablement fatigué. Le tryptophane contenu dans la purée d'amandes favorise en outre la production de mélatonine.

Houmous avec des bâtonnets de légumes :
Les pois chiches sont l'ingrédient principal du houmous. En plus des protéines, ceux-ci contiennent de la vitamine B6, qui a un effet positif sur les nerfs et favorise la détente. Les vitamines B sont également nécessaires à la production de sérotonine, l'hormone du bonheur.  Les bâtonnets de légumes assurent en outre un mélange de vitamines. Les personnes qui supportent difficilement les crudités le soir devraient tout de même recourir à l'une des alternatives.

Thé ou lait avec du miel :
Les boissons chaudes, surtout le thé peuvent avoir un effet apaisant sur l'organisme. Cela peut favoriser une meilleure gestion du stress et des soucis et permettre ainsi de s'endormir en toute sérénité. Le miel, avec ses nutriments, peut également aider et apporter un peu de douceur. Il est conseillé de mélanger le miel à la tisane légèrement refroidie afin que les nutriments restent présents. (Eitenberger, 2017).

De plus, ces en-cas contribuent à une alimentation saine et équilibrée. Cela a également un effet positif à long terme sur le bien-être et peut contribuer à un bon sommeil.  

En prenant en compte certains de ces conseils, vous pouvez espérer un meilleur sommeil plus sain pour votre santé ainsi que pour votre bien-être.

Sources et études

[1] Klier, C., Leuteritz, I., Popvic, R., Rados, C., Rainer, M., Walter, E., Wuschitz, A. (2013). Schlafstörungen bei psychiatrischen Erkrankungen. Clinicum Neuropsy: Das Medium für Psychiatrie und Neurologie. (2. Aufl.). Österreichische Gesellschaft für Neuropsychophar-makologie und Biolo-gische Psychiatrie: Wien.

[2] Bechthold, A., Leschik-Bonnet, E. (2010). Gibt es einen Zusammenhang zwischen Schlafdauer und Körpergewicht? Aktuelle epidemiologische Befunde und deren praktische Relevanz. Téléchargement du 17. Janvier 2020, de https://www.dge.de/presse/pm/gibt-es-einen-zusammenhang-zwischen-schlafdauer-und-koerpergewicht/

[3] Chaput J., Després, J., Bouchard, C., Tremblay, A. (2008). The Association between Sleep duration and weight gain in Adults: A 6 year prospective study from the Quebey Family Study. 31(4): 517–523. doi: 10.1093/sleep/31.4.517. Téléchargement du 17. Janvier 2020, von https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/...

[4] Ärzteblatt. (2019). Medizin – Schlafstörungen als kardiovaskulärer Risikofaktor. Téléchargement du 17. Janvier 2019, de https://www.aerzteblatt.de/nachr...

[5] Wanitschek, A., Vigl, S. (2018)- Cannabis und Cannabidiol richtig anwenden. Wirkungsweisen und Behandlungsmethoden verständlich erklärt. Humboldt Verlag: Hannover.

[6] MediClin. Akutklinik für Psychosomatik, Psychiatrie und Psychotherapie. (2014). Schlafstörungen und ihre Behandlung. Téléchargement du 17. Janvier 2020, de https://www.mediclin.de/Portal...

[7] Herxheimer, A. & Petri, KJ. (2002). Melatonin fort he prevention and treatment of jetleg. Téléchargement du 20. Janvier 2020, de https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pub...

[8] Stuck, B., Maurer, J., Schlarb, A., Schredl, M., Weeß, H. (2018). Praxis der Schlafmedizin. Springer Verlag: Berlin.

[9] Eitgenberger, M. (2017). 4 Lebensmittel, die beim Einschlafen helfen. Téléchargement du 20. Janvier 2020, de https://www.gesund.at/psyche/ein...

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med.

Auteur

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med.

Christine Schäfer, B.rer.nat., M.Sc., Ph.D. scient.med. a étudié la génétique et la nutrition, avec une spécialisation en médecine nutritionnelle. Elle a rédigé sa thèse de doctorat en sciences médicales dans le domaine de la prévention des facteurs de risque cardiovasculaires à l'hôpital universitaire de...