L' "effet d’entourage“ signifie, qu’un mélange de substances végétales possède ensemble une activité biologique plus élevée et offre des effets de synergie optimaux. Cet effet renforcé est notamment possible grâce à l'influence positive des terpènes.

Bien que le chanvre, plante médicinale naturelle, jouisse actuellement d’une popularité croissante en raison de ses possibilités d’utilisation multiples et positives, beaucoup ignorent encore ce qui rend si unique cette plante et quels groupes de substances – en dehors des cannabinoïdes (comme le CBD, etc.) – sont encore importants. C’est ici que des composés organiques particuliers entrent en jeu. Les Terpènes! Principalement des « non-cannabinoïdes » - des composants de la plante qui modifient le CBD dans le bon sens. Ils sont particulièrement présents dans les huiles essentielles de la plante de chanvre et ils sont responsables en grande partie de l’odeur et du goût.

La plante de chanvre et ses composants

La plante de chanvre est rapidement associée au CBD (Cannabidiol) et au THC (Tetrahydrocannabinol) – le CBD est dans ce cadre assurément un « allié de taille » dépourvu d'effets psychoactifs, il suscite donc de plus en plus l’intérêt du public, de la recherche et de l’enseignement complémentaire. Mais la plante recèle encore bien d’autres choses. D’autres composants devraient également être examinés de plus près, car leur interaction n'est pas à négliger.

Plus de 600 composants de la plante de cannabis sont connus. Parmi eux, plus de 200 terpènes, plus de 100 cannabinoïdes, 50 hydrocarbures et plus de 200 autres composés biochimiques comme les flavonoïdes. En dehors des cannabinoïdes, les terpènes se démarquent tout particulièrement [1]. Ainsi, le chanvre contient certainement plus de 500 substances, dont la plupart ne sont pas des cannabinoïdes. Au début, les terpènes n’étaient pas sous les feux de la rampe, mais ils ont pris de l’importance et sont devenus un domaine de recherche à part entière [2].

La plante de chanvre et ses composants

Dans cet article de magazine, nous allons donc examiner de plus près les terpènes les plus importants et les plus courants, identifier leurs caractéristiques et enfin traiter de l’interaction des terpènes avec le CBD – ce que l’on appelle l’effet d’entourage des terpènes.

Définition des terpènes

Les terpènes sont des composés organiques très courants, produits par de nombreuses plantes et animaux, qui agissent comme des messages cellulaires biosynthétiques. Le saviez-vous? De nombreuses hormones, comme les œstrogènes, sont également des terpènes et ont la même structure organo-chimique de base [3].

Les terpènes sont aussi souvent appelés des terpénoïdes. Ce terme générique terpénoïdes regroupe toutes les substances, qui contiennent des terpènes en tant qu’éléments constitutifs. Dans le lot on compte de nombreuses substances végétales secondaires comme les substances amères, les caroténoïdes, les saponines, les stéroïdes, etc. En ce sens, les cannabinoïdes ont également un caractère terpénoïde [2].

Les terpènes constituent avec environ 15.000 équivalents le plus grand groupe de substances chimiques dans le monde végétal [4].

Selon le nombre d’atomes de carbone présents, on distingue les composés terpéniques suivants :

  • Les hémiterpènes
  • Les monoterpènes
  • Les sesquiterpènes[2].

Les terpènes sont responsables des tâches les plus diverses dans l’organisme végétal : par exemple, la plante attire ainsi les insectes pour la pollinisation, mais les éventuels parasites tels que les insectes, les bactéries et les champignons sont également « avertis » et repoussés par les terpénoïdes. Ceux-ci servent donc en premier lieu à la communication – que nous pouvons également percevoir avec le nez [5]. Ainsi, le monoterpène menthol est caractéristique de l’odeur de la menthe poivrée.

Interaction entre les cannabinoïdes et les terpènes

Autrefois, on pensait que les terpènes servaient surtout de substances odorantes et aromatiques dans la plante de chanvre, mais aujourd'hui, on considère cela de manière plus nuancée.

Dans une étude (1964), le chercheur israélien Raphael Mechoulam a identifié le CBD et le THC comme les deux principales substances actives du cannabis. Plus tard, ce chercheur et d'autres ont toutefois constaté que les deux cannabinoïdes ne représentaient qu'une partie des effets : D'autres cannabinoïdes, mais surtout les terpènes, influencent également l'effet. Ils ont appelé cela l'effet d'entourage [5].

Le terme français "entourage" est ainsi utilisé à l'international pour désigner cet effet. Si on s'en réfère à sa définition, il désigne les personnes qui font partie de l'environnement proche d'une personne et qui constituent son entourage.

Le terme „effet d'entourage“ provient donc de la recherche sur le cannabis et signifie qu'un mélange de substances végétales possède une activité biologique plus élevée que la substance pure isolée elle-même. La plante de chanvre possède une multitude de phytocannabinoïdes et de terpènes, ce qui joue un rôle décisif dans ce que l'on appelle l'effet d'entourage ou de synergie. La combinaison de différents cannabinoïdes avec des terpènes permet d'obtenir un effet optimisé, grâce auquel l'apport de cannabidiol à des doses même modérées donne des résultats exceptionnels sur la santé. Ce renforcement des effets peut déjà être obtenu par la conservation de certaines substances végétales, notamment les terpènes et autres phytocannabinoïdes [6].

Les terpènes modifient l'effet des cannabinoïdes dans la mesure où ils

  • améliorent l'absorption du CBD (et du THC)
  • atténuent les éventuels effets secondaires
  • régulent la disponibilité dans le corps
  • renforcent les effets et
  • surmontent les mécanismes de protection bactérienne [5].

Les terpènes dans la plante de chanvre

Plus de 200 terpènes ont déjà été identifiés dans la plante de chanvre elle-même. Chaque plante possède des combinaisons spécifiques de terpènes, mais pour une même variété de cannabis, ces combinaisons sont similaires. Ces terpènes sont des huiles sécrétées par les poils glandulaires de la plante de chanvre et sont en grande partie responsables de l'odeur et du goût. L'"odeur de chanvre" typique ne provient en effet pas du CBD ou même du THC, ce sont les mono- et sesquiterpènes que l'on trouve dans les huiles essentielles de cannabis qui lui donnent ce parfum si particulier. Si nous percevons l'odeur caractéristique du cannabis, c'est donc grâce aux terpènes que nous pouvons sentir.

Plus de 200 terpènes dans le cannabis

Des effets additifs, synergiques ou antagonistes sont attribués aux terpènes de cannabis suivants :

  • Mycrène
  • Limonène
  • Alpha-Pinène
  • Linalol
  • Βeta-caryophyllène

Mycrène

Le mycrène est de loin le terpène le plus répandu dans la plante de chanvre. Présent jusqu'à 60% dans les huiles essentielles, il séduit par son arôme terreux et herbacé, semblable à celui du clou de girofle. De nombreuses autres plantes contiennent du mycrène, comme le houblon, la citronnelle, les feuilles de laurier, la verveine, l'eucalyptus, le thym sauvage, le gingembre, l'encens ou la citronnelle.

Certaines recherches dans ce domaine ont permis d'attribuer à l'effet d'entourage avec le mycrène des propriétés favorisant le sommeil, analgésiques, anti-inflammatoires et calmantes [5]. Dans ce contexte, le mycrène est avant tout un insecticide naturel utilisé par les plantes pour se défendre.

Limonène

Le monoterpène limonène a un fort arôme d'agrumes que l'on retrouve dans les oranges, les citrons verts et les citrons. L'huile essentielle d'orange contient même 90% de limonène, contre 65% pour le citron. On trouve également du limonène dans le cumin, l'aneth, la coriandre et le genièvre. Utilisé principalement dans les aliments et les parfums, il déploie également sa force dans les nettoyants traditionnels à base d'agrumes.

En combinaison avec le CBD, le limonène peut entraîner toute une série d'effets d'entourage. En particulier pour rétablir l'équilibre intérieur et améliorer l'humeur [3].

Βeta-caryophyllène

Ce terpène a une odeur piquante et poivrée et un arôme épicé et boisé. Ainsi, on le retrouve également dans les plantes suivantes :

  • Poivre noir
  • Clous de girofle
  • Cannelle
  • Cumin
  • Basilic

En raison de sa forte interaction avec les récepteurs CB2, il peut même être considéré comme un cannabinoïde à fort potentiel thérapeutique et peut être utile en cas de troubles gastriques, de maladies inflammatoires de la peau et de l'appareil locomoteur [5].

Pinène

Le pinène est un terpène très répandu dans le monde végétal. Il est présent dans les conifères (épicéa, sapin, etc.) et dans de nombreuses autres plantes et rappelle l'odeur des conifères. Ce terpène est associé à un effet anti-inflammatoire et bronchodilatateur et peut améliorer la mémoire [5].

Linalol

Cette huile essentielle importante - que l'on trouve également dans la lavande - possède des nuances florales et lavandées : douceâtre et florale. Le linalol se trouve également, entre autres, dans la coriandre, le houblon, la muscade, le gingembre, la cannelle, la marjolaine, le thym, le basilic et la lavande. Les moustiques et les mites n'aiment pas du tout cette odeur - un ingrédient naturel dans les produits anti-moustiques mais aussi dans les boules anti-mites. Les avantages pour la santé : Des recherches ont montré que le linalol peut avoir des effets anxiolytiques et relaxants [4].

Les tepènes du cannabis ont un effet particulier

En plus des cinq terpènes les plus courants, les suivants sont également présents dans la plante de cannabis :

  • Terpinéol un arôme de lilas et de fleurs
  • Delta-3-carène dans les huiles essentielles comme l'huile de cyprès, l'huile de baies de genièvre et les aiguilles de sapin
  • Terpinolène – le terpène de la sauge et du romarin
  • Phellandrène - odeur de menthe poivrée et légère touche d'agrumes
  • Humulène - huile de poivre et d'aneth
  • Nerolidol provenant du gingembre et de la citronnelle
  • Alpha-Bisabolol se trouve dans la camomille
  • Bêta-élément provenant de la racine de gingembre (une sorte de gingembre)
  • Alpha-Eudesmol possède une odeur douce et boisée
  • Valencène de l'orange de Valence aux arômes d'agrumes[3].

Aromathérapie

L'aromathérapie utilise les huiles essentielles et se concentre sur elles. C'est l'une des doctrines les plus douces et les plus polyvalentes. Traduite, l'aromathérapie signifie le traitement "à l'aide de parfums". Il ne s'agit toutefois pas de parfums ou de substances odorantes synthétiques. Il s'agit d'huiles pures et naturelles de plantes aux vertus thérapeutiques. Les huiles précieuses sont extraites de différentes parties des plantes. Depuis les feuilles, les fleurs, les graines, les fruits jusqu'aux racines et aux branches des plantes.

L'aromathérapie est une forme particulière de phytothérapie.

Comme on le voit déjà avec les terpènes les plus courants de la plante de chanvre, les huiles essentielles peuvent également être utilisées dans la maison pour leurs effets désinfectants et répulsifs contre les insectes.

Les huiles essentielles agissent par le biais du parfum et sont idéales pour parfumer les pièces, pour les bains d'herbes et de fleurs, pour les inhalations ainsi que pour la fabrication d'huiles de massage naturelles.

Diffuseurs de parfum

Les diffuseurs de parfum sont les plus populaires. Ils fonctionnent soit avec des bougies à réchaud, soit électriquement et sont utilisés dans des pièces fermées. Pour ce faire, il suffit de faire tomber l'huile essentielle dans de l'eau. Les diffuseurs de parfum conviennent surtout pour susciter des émotions et augmenter le bien-être.

Parfum d'ambiance pour l'aromathérapie

Thérapie avec la plante entière

La multitude de composants d'une plante de chanvre et l'illustration de la grande quantité de terpènes et de cannabinoïdes, ainsi que leur soutien mutuel, montrent que l'utilisation de la plante entière donne les résultats les plus forts et les plus efficaces. La somme de toutes les parties qui interagissent dans l'effet d'entourage est plus grande que les parties individuelles [3].

Les terpènes et les cannabinoïdes se soutiennent

L'huile de CBD parfaite

Le défi de la production de CBD est de produire des extraits et des huiles de CBD spécifiques :

  • Qui contiennent suffisamment de terpènes pour l'effet d'entourage
  • Dans lesquelles le cannabidiol est complètement décarboxylé et sous sa forme active.
  • Qui sont exempts de THC

Les extraits naturels CBD VITAL Premium contiennent toutes ces caractéristiques. Grâce à une "extraction super douce" spéciale, les ingrédients les plus précieux et les meilleurs sont filtrés de manière douce et naturelle. Les cannabinoïdes sont combinés avec la multitude de terpènes, ce qui permet d'obtenir un effet optimisé.

Attention aux chats

Si les huiles aromatiques et les terpènes sont bons pour l'homme, ils ne le sont pas pour les animaux à fourrure, et en particulier les chats. Certes, toutes les huiles essentielles ou substances aromatiques ne sont pas censées être également dangereuses, mais la cannelle, le thym, l'huile d'arbre à thé, la menthe poivrée, la lavande et l'origan, par exemple, peuvent être toxiques pour les chats. En règle générale, il convient d'éviter tout contact entre le chat et les huiles aromatiques/terpènes. Si l'on souhaite néanmoins faire du bien à son tigre de salon, on peut recourir aux huiles CBD VITAL VET. Ainsi, nos huiles bio sont exemptes de terpènes et de THC et se distinguent par un goût particulièrement doux.

Sources

[1] Dr. med. P. Brauer (2018) Therapeutikum Cannabis und Post-Polio-Syndrom. Téléchargement du 19.08.2020 de [Source]

[2] M. Frankhauser & D. Eigenmann (2020) Geschichte-Praxis-Perspektiven. Cannabis in der Medizin. Nachtschattenverlag: Solothurn.

[3] L. Leinow & J. Birnbaum (2019) Heilen mit CBD. Das wissenschaftlich fundierte Handbuch zur medizinischen Anwendung von Cannabidiol. riva Verlag: München.

[4] F. Grotenhermen, M. Berger & K. Gebhardt (2017) Cannabidiol CBD. Ein cannabishaltiges Compendium. Nachtschattenverlag: Solothurn.

[5] A. Wanitschek & S. Vigl (2018) Cannabis und Cannabidiol (CBD) richtig anwenden. Wirkungsweisen und Behandlungsmethoden verständlich erklärt. humboldt Verlag: Hannover.

[6] I. Pleyer, M. Hlatky & P. Hlatky (2019) Verlagshaus der Ärzte: Wien.